Inscription Newsletter

Projections de hanches

Arts de Combats
Shuai Jiao | Chi Shu

Shuai Jiao

L'art du combat au corps à corps, de l'esquive et de la projection

Les combattants portent une tenue composée d'une veste à manches courte "le dalian" composée de six épaisseurs de coton pour permettre les saisies, nouée d'une ceinture, d'un pantalon de coton et de chaussures souples.

Les techniques de base du Shuai Jiao (Lutte traditionnelle chinoise) consistent à :

  • Déséquilibrer l'adversaire avant de le projeter
  • Rester soi-même en équilibre
  • Saisir en haut et balayer en bas
  • Utiliser la force de l'adversaire
  • Effectuer des déplacements et des mouvements circulaires
Shuai Jiao

Il n'y a pas de combat au sol, le combattant qui chute a perdu. Ces techniques trouvent leur pleine efficacité lorsque le combattant sait s'adapter et utiliser la force de son adversaire pour le faire chuter. C'est pourquoi il développe particulièrement l'écoute et l'observation des pratiquants ce qui donne aux combats une forme souple, fluide et très mobile. Les déplacements rapides et les nombreux changements de saisies rendent le combat vivant et spectaculaire.

Le Shuai Jiao ou lutte chinoise est le premier art martial pratiqué en Chine et son histoire remonte à plus de 5000 ans. C'est l'art de la projection dans les combats à corps à corps et à distance.

"A longue distance on frappe, à courte distance on projette"
Shuai Jiao

Il s'agit d'une stratégie de combat qui consiste à "casser la distance" pour vaincre grâce à des techniques de corps à corps et aux projections. L'entraînement met l'accent sur la souplesse et la rapidité d'exécution plutôt que sur la force physique pure. L'exécution des techniques doit s'accompagner d'une esthétique de geste et d'une attitude profonde de respect de l'adversaire.

La pratique du Jiao Li ou Shuai Jiao est à l'opposé de l'agressivité et contribue ainsi à la maîtrise intérieure. La finalité de la lutte est de développer le contrôle de soi face à toutes les situations. Nourri par une influence religieuse (taoïsme et bouddhisme), il oriente ainsi le pratiquant vers un épanouissement personnel et une harmonie corps- esprit ; ceci confère à cet art une dimension spirituelle.

Le Shuai Jiao est un sport de combat traditionnel chinois. C’est l’art du combat au corps à corps, de la saisie et de la projection. Les combattants portent une tenue adaptée (à manches courtes) appelée «dalian». Le combat a lieu debout. Si l’un des combattants touche le sol avec la main ou le genou, il perd un point. S’il amène son partenaire au sol en restant lui-même debout, il gagne le combat.

Dans le combat de Shuai Jiao, il est interdit d’utiliser les coups de poings et les coups de pieds. La saisie est la technique par excellence. Saisir par la veste ou par une partie du corps permet d’utiliser la force de l’adversaire et de le déstabiliser au cours de déplacements circulaires. Le but final est de l’amener au sol. La rapidité des changements de saisie donne au combat vivacité et élégance.

Chi Shu

Le Chi Shu est l'art des projections de l'école Li , nous faisons souvent référence à l'art du souffle ou à l'art de l'énergie . Dans le Feng Shou , chaque parade peut devenir une attaque ; dans le Chi Shu chaque attaque devient une projection.

Chi Shu
Chi Shu

Comme dans le Feng Shou , les techniques du Chi Shu transforment la force du partenaire , le projettant au sol et l'immobilisant par des techniques de blocages d'articulations. Chaque élève apprend à chuter et à rouler en toute sécurité.
Le Chi Shu combine un système de self-défense efficace avec de la souplesse , de la sensitivité et l'équilibre que préconise le système de l'école Li. Les pratiquants développent esprit et agilité.